La Baule d'après...
Participer

L'équipe

Philippe Rousseau

66 ans
Capitaine de Police (ER)

Présentez-vous en quelques mots ?

Né à Nantes en 1954, j’ai rejoint la Police nationale, où j’ai passé une grande partie de ma carrière à la Police Aux Frontières.

J’y ai été confronté à des expériences des plus variées. J’ai ainsi eu l’occasion de côtoyer et de travailler avec des gens venant d’horizons divers.

J’ai également eu à travailler pendant près de dix avec les services britanniques.

Que représente La Baule pour vous ?

La Baule-Escoublac, c’est pour moi : joie, bonheur, amour, amitiés, élégance…

Ma famille fréquente La Baule depuis plus d’un siècle. J’’y ai passé de merveilleux moments avec ma famille. La retraite venue, c’est tout naturellement que mon épouse et moi avons donc décidé de venir y habiter. Je ne peux vivre sans La Baule.

Comme le disait le plus baulois d’entre nous, le regretté Pierre Sastre, « Je ne suis ni de gauche, ni de droite, je suis pour La Baule ! »

Pourquoi s’être engagé pour La Baule-Escoublac aux côtés de Franck Louvrier ?

J’ai vu La Baule évoluer en bien… et en mal. C’est donc tout naturellement que j’ai choisi de m’engager aux coté de Franck Louvrier.

Il est en effet important de prendre en compte l’expérience qu’il a accumulée dans des domaines variés et auprès d’acteurs majeurs de notre vie politique, expérience indispensable pour faire de notre ville la destination la plus attractive de la côte Atlantique.

Et si j’avais douté ne serait-ce qu’un instant de ses capacités, de sa volonté, un simple coup d’œil sur ses « concurrents » aurait suffi à me convaincre. Franck connaît intimement La Baule-Escoublac, qui a bercé son enfance, où jeune homme, il a pris plaisir à y apprendre la vie.

Franck Louvrier s’impose naturellement comme le seul candidat capable de synthétiser les divers courants qui traversent notre ville.